Les aliments au Moyen Age

La valeur des aliments au Moyen Age

Au Moyen Age, les peuples sont très croyant et tout ce qui se rapprochait physiquement du ciel été forcément Bon et noble. On considérait que tout l’alimentation qui se déplaçait dans le ciel est bon et savoureux et tous les aliments qui provient de sous terre sont mauvais et donner aux personnes de bas rang social.

Les fruits

Les légumes sur tige
Haricot, pois, fève, mais, artichaud, brocoli….

Les légumes sortant de Terre
Patisson, épinard, courge, potimarron, céleri, batavia de soisson, chou rouge/vert…, asperge, cardon, blette…..

Les légumes sous Terre
Carotte, oignon, navet, panais, rutabaga, radis noir, raifort, poireaux, topinambour, héliantil, chervis, cerfeuil tubéreux, salsifis, scorsonese….

La hiérarchie des animaux selon le rang social : en partant du plus haut rang social jusqu’au plus bas

Les volatils tels que la grues, cygnes, faisans… sont dans les airs donc du rang social le plus haut
Le boeuf, le mouton….. sont des animaux nobles
Le cochon et la volaille…… sont un peu moins côté par le haut rang social.

Pour la viande, il faut garder au tête que plus la viande est haute, plus elle noble et plus elle s’enfonce sous terre, plus elle est méprisé du fort rang social.

A l’époque, les viandes sont peu souvent faisandé et épicés dû au coût d’achat des épices et non accessible à tous les rangs sociaux. De plus, au MOyen Age braconner, maronner était passible du pilori….

Rendez vous au Banquet des Troubadours de Provins pour découvrir les légumes anciens de leurs banquets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>